Police

Poste de Police de Tinlot

 

homme Inspecteurs: B. MODAVE, N. MORIMONT, C. PIRET
home Rue de Tantonville, 4 à 4557 Tinlot
tel 085/.830.917
fax

085/.830.928

mail Police@tinlot.be                                  

 

Heures d’ouverture au public

  • Lundi : 9h – 12h
  • Mercredi : 14h – 17h
  • Vendredi : 9h – 12h

 

Contact téléphonique avec une policier de votre commune : 

  • du lundi au vendredi
  • de 8h à 12h et de 13h à 17h au 085/830.917 (Vous serez dévié sur un GSM de service si il n'y a personne au bureau durant ces heures!)

 

EN CAS D'URGENCE : 101

 

Rappel en cas de vol (carte d’identité, permis de conduire,…)

Dans les cas de vol de documents personnels, du véhicule,…, vous devez faire une déclaration à la police afin que les dits documents soient signalés comme volés.

Cette déclaration permet avant tout la délivrance d’un certain nombre d’attestations qui vous seront nécessaires lors de vos démarches en vue de duplicata, par exemple à l’administration communale.

Afin de faciliter les démarches auprès de nos services, nous vous conseillons de réunir au préalable les informations suivantes :

De quoi avons-nous besoin pour :

1. Les documents personnels (carte d’identité, permis de conduire, carte de banque,…)

  • L’endroit, le moment (date et heure précise ou une fourchette de dates), les circonstances du vol.
  • 1 photo d’identité récente (sans quoi nous ne pouvons vous délivrer l’attestation qui vous fera office de « carte d’identité provisoire » et UNIQUEMENT valable en Belgique)
  • Pour une carte de banque, nous devons disposer du n° de la carte et du n° de compte auquel il correspond. Pour ce faire, vous devez prendre contact avec votre organisme bancaire préalablement.

 

2. Les documents véhicule (certificat d’immatriculation, conformité, plaque,…)

  • Les circonstances de la perte/vol, l’endroit de la perte/vol (le plus précis possible),
  • le moment de la perte/vol (date et heure précise ou une fourchette de dates).

 

3. Les objets (vol d’un GSM, appareil photo, ordinateur,…)

  • Une description précise de l’objet (marque, type, une photo,…)
  • Une copie de la facture d’achat
  • Un n° de série éventuel de l’objet
  • Le n° de la carte SIM dans le cadre du vol d’un GSM (le n° se trouve sur la carte SIM elle-même).
  • Le n° IMEI (le n° de série) du GSM (voir sur la boîte de votre GSM ou sur le ticket de caisse. Vous pouvez également retrouver ce n° en saisissant le combinaison suivant sur votre GSM : *#06# )

 

Conseil : notez les divers n° sur un papier, ainsi ce à quoi ils correspondent et gardez bien précieusement ce document chez vous.

La déclaration et les attestations éventuelles peuvent prendre un certain temps à rédiger (comptez un minimum de 30 minutes). Tout dépend du nombre de documents volés.

Nous vous conseillons donc de prendre vos dispositions afin de venir au bureau de police le plus tôt possible pendant les heures d’ouverture.

Si vous souhaitez des précisions ou si vous avez des questions, nous vous invitons à nous contacter au n° de téléphone suivant : 085/830.917 ou par courrier électronique à l’adresse suivante : police@tinlot.be

 

En cas de perte d'une carte d'identité : veuillez vous adresser à l'administration communale
 


Police du Condroz

La zone de Police du Condroz comprend 10 communes :

  • Anthisnes
  • Clavier
  • Comblain-au-Pont
  • Ferrières
  • Hamoir
  • Marchin
  • Modave
  • Nandrin
  • Ouffet
  • Tinlot

 

Site internet de la zone de Police du Condroz: www.policelocale.be/condroz
 


Rappel sur certains points du règlement de Police :

 

 Identification des chiens :

 

Une obligation depuis le 1er septembre 1998. Tous les chiens doivent être identifiés et enregistrés avant leur commercialisation (don ou vente). Les chiens nés après le 01/09/98 doivent être identifiés et enregistrés avant qu'ils n'atteignent l'âge de 4 mois. L'identification se fait par tatouage ou par micro puce électronique. Elle doit être réalisée par un vétérinaire agréé ou par un organisme officiel (St Hubert...) L'enregistrement est demandé auprès de l'ABIEC par la personne ayant procédé à l'identification.

N.B : L'arrêté ministériel du 21 octobre 1998 relatif aux mesures spéciales d'enregistrement de certaines catégories de chiens (13 races réputées dangereuses) a été annulé par arrêt du Conseil d'Etat du 31 mai 1999. Il reste néanmoins fortement conseillé aux détenteurs de ces chiens d'être particulièrement attentifs en prenant les précautions d'usage (grillage renforcé et suffisamment haut, port de la muselière, etc ).

Rappel : La détention de l'élevage des chiens de race Pit Bull est interdit sur le territoire de la commune.

Le port de la muselière est imposé aux chiens dangereux dans tout lieu public ou privé accessible au public, y compris les transports en commun ainsi que dans les parties communes des immeubles collectifs. Est considéré comme chien dangereux, le chien déclaré tel par le bourgmestre sur base d’un rapport de police établissant que le chien montre ou a montré son agressivité ou est connu pour la manifester et/ou qui appartient à une famille ou à une catégorie reconnue comme étant susceptible de causer des blessures graves ou de présenter un danger pour les personnes ou pour les animaux domestiques.

 
Doivent être déclarés à la commune :

Les races de chiens considérés comme dangereux sont répartis en deux catégories : les chiens d’attaque d’une part, les chiens de garde et de défense d’autre part.
 

Relèvent de la catégorie des chiens d’attaque : les chiens de race Staffordshire terrier, American Staffordshire terrier, Mastiff, Tosa, les chiens assimilables par leurs caractéristiques morphologiques à l’une des races précédentes et les chiens de races croisées au départ de celles visées ci-avant.
 

Relèvent de la catégorie des chiens de garde et de défense : les chiens de race Staffordshire terrier ou bull terrier, pitbull terrier , Doo Argentina(dogue argentin) bull terrier , Rottweiler, les chiens assimilables par leurs caractéristiques morphologiques à l’une des races précédentes et les chiens de races croisées au départ de celles visées ci-avant.

 

Plantations :

 

Le Règlement Général de Police stipule en son article 26 que tout habitant est tenu de veiller à ce que les plantations soient émondées de façon telle qu'une branche :

  • ne fasse saillie sur la voie carrossable, à moins de 4,5 m au-dessus du sol,
  • ne fasse saillie sur l'accotement ou sur le trottoir à moins de 2,5 m au-dessus du sol,
  • ne diminue l'intensité de l'éclairage public.

Chaque année avant le premier novembre, tous les propriétaires, fermiers, locataires, usufruitiers et autres occupants, sont tenus d'élaguer, à leurs frais, les arbres et haies croissant, de manière à ne pas empiéter sur la voie publique ou à ne pas entraver la circulation et l'éclairage publique.
La police de proximité veillera à ce que cet entretien soit réalisé et, le cas échéant, verbalisera les contrevenants.
 

Actions sur le document